*Commémoration de l'Appel du 18 Juin 1940...*

*Commémoration de l'Appel du 18 Juin 1940...*
Crédit Photo ©Morgane BRAVO. 2010 Création du Blog par *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences politiques... En 2002 Candidate (Titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). « EDGERYDER » Conseil de l’Europe & Commission Européenne. « Euroblogger » UE, CoR, PE, EuroPcom. *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic expérience. Présidente et Fondatrice du Think Tank Europe-Mexique.

lundi 31 janvier 2011

*La réunion commune de clôture des deux débats publics, Arc Express et Réseau de transport public du Grand Paris : se tiendra ce soir...*

La réunion commune de clôture des deux débats publics, Arc Express et Réseau de transport public du Grand Paris, se tiendra ce soir, lundi 31 janvier 2011, à 20h au Palais des Congrès de Paris.
Cette réunion sera retransmise en direct sur le site Internet du débat : http://www.debatpublic-reseau-grandparis.org
Adresse :
Palais des Congrès de Paris
Amphithéatre Bordeaux
2 Place de la Porte Maillot
75017 Paris
Bien à vous,
Morgane BRAVO

*Jean SARKOZY : Ma contribution au projet départemental...*

Il y a quelques semaines, je m’étais engagé, auprès de mes collègues de la majorité départementale puis publiquement, à apporter ma contribution au projet qui servira de ligne directrice à la politique que nous souhaitons mener dans les trois prochaines années.
Alors que l’UMP a lancé officiellement ce week-end la campagne pour les élections cantonales, ma responsabilité de président de groupe au Conseil général est d’apporter ma réflexion à l’heure où dans chaque canton, nos concitoyens seront appelés à se déterminer.

Voici l’intégralité de la lettre que j’ai adressée à mes collègues.
Nanterre, le 28 janvier 2011
Cher Collègue,
Lors de notre dernière réunion de groupe, le 13 janvier dernier, nous avons tous ensemble convenu que nous ne pouvions faire l’économie d’un débat de fond pour convenir du projet politique que notre majorité entend conduire pour les trois prochaines années. C’est dans cette perspective que je souhaite, avant notre prochaine réunion prévue le 7 février, vous faire part de mes réflexions.
D’ici deux mois, après le renouvellement de 24 de ses membres, c’est une nouvelle assemblée départementale qui se mettra au travail. C’est un enjeu fondamental pour notre majorité comme pour l’ensemble des communes des Hauts-de-Seine.
Le débat qui doit nous mobiliser aujourd’hui, c’est celui qui se déroule entre nos candidats et nos concitoyens. Il est de notre responsabilité de présenter puis de porter devant l’opinion un projet collectif, ambitieux qui nous définisse. En tant que Président de groupe, comme je m’y étais engagé, je souhaite vous faire partager mes réflexions et vous apporter ma contribution.
Trois éléments de diagnostic tout d’abord...

LA SUITE : 

Bien à vous,
Morgane BRAVO

jeudi 27 janvier 2011

*Grand Paris : 32 milliards pour les transports...*

Le bon sens a fini par l'emporter dans le monde du transport en Ile-de-France. Mercredi, le ministre de la Ville, Maurice Leroy, Jean-Paul Huchon, le président socialiste de la région Ile-de-France, et Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre du Développement durable, de l'Écologie et du Transport, ont annoncé un «accord historique» sur le projet de Grand Paris, ce futur réseau de transport en Ile-de-France destiné à améliorer la desserte de la banlieue, des aéroports et à désengorger les lignes de métro et de RER existantes. Un investissement global de 32,4 milliards d'euros sera consacré d'ici à 2025 à la modernisation du réseau et à un maillage plus fin de l'Ile-de-France. Pour ce faire, un métro automatique d'environ 150 kilomètres, desservant une cinquantaine de gares, fera le tour de Paris (voir tracé en rouge sur la carte ci-dessus). Mais dans un premier temps, des mesures d'urgence seront mises en œuvre: la ligne Eole sera prolongée à l'ouest de la Défense, reliant Saint-Lazare à Mantes-la-Jolie. Et la qualité de service sera améliorée sur les lignes de RER.

LA SUITE :

http://amisrogerkaroutchi.blogspot.com/2011/01/le-bon-sens-fini-par-lemporter-dans-le.html

Bien à vous,

Morgane BRAVO 

*Réunion publique sur le Grand Paris à Suresnes : Jeudi 27 janvier - 20 heures‏*

jeudi 27 janvier à 20 heures, aura lieu la réunion publique sur le Grand Paris, salle des fêtes de Suresnes, 2 rue Carnot.

Afin de soutenir le projet de métro automatique avec une station aussi bien en haut de Suresnes (derrière la Cité-jardins) qu’en bas de Suresnes (centre ville) et d’une façon générale la modernisation des transports en commun traversant la ville...

C’est un rendez-vous important qui demande l’implication de tous les suresnois.

Bien à vous,
Morgane BRAVO

*Jean SARKOZY : Epadesa "concilier l’Homme, l’entreprise et l’environnement"...*

A consulter les archives départementales, on découvre combien les flancs de la butte de Chantecoq et leurs trois localités de rattachement, Courbevoie, Puteaux et Nanterre, ont une histoire hors du commun : point de passage obligé de la voie romaine reliant Paris à Rouen, terres objets de toutes les convoitises des siècles durant, tour à tour vignoble réputé, terre d’accueil des gardes suisses, première « banlieue » résidentielle de Paris, haut lieu de résistance pour la défense de Paris en 1870… rarement territoire n’aura connu telle destinée. Même Saint-Germain l’Auxerrois, cité par Roque de Fillol, se rendant en Grande Bretagne avec Saint Loup de Troyes en l’an 429 en passant par Nanterre, ne sera pas sans remarquer ce précieux passage, « Curva via », permettant de relier Paris aux ports de la Manche… Le Grand Paris est peut-être né à ce moment !

Au regard de l’histoire, comme les querelles de clochers qui ont jalonné le débat sur la fusion de l’EPAD et de l’EPASA peuvent sembler désuètes… Loin de provoquer le chaos annoncé, la création de l’EPADESA résultant de cette fusion est entrée dans la dynamique territoriale de notre département sans que nos concitoyens y voient un réel obstacle, bien au contraire… Il nous a plutôt semblé que les réactions des habitants des communes ou zones concernées convergeaient sur un point essentiel : leur aspiration à voir se développer dans leur environnement une politique architecturale et urbanistique cohérente et concertée, du Pont de Neuilly aux bords de Seine de Nanterre… 

Reconnaissons-le, la coexistence de deux établissements publics ne simplifiait en rien la mise en œuvre d’une stratégie territoriale harmonieuse et équilibrée : même si l’opposition entre différentes conceptions est nécessaire, même si la contradiction est fructueuse, il n’en reste pas moins que la gestion des différences de point de vue a tout à gagner à se faire dans une gouvernance homogène. Les décisions n’en sont que plus objectives et surtout plus rapidement opérationnelles. Ce d’autant plus que, finalement, les désaccords résultent souvent de malentendus politiques plutôt que de réelles différences de point de vue… Combien de projets, qu’ils soient économiques, architecturaux ou logistiques ont souffert de tracasseries administratives dont les origines n’étaient que l’expression d’oppositions politiciennes stériles… Nous avons au moins gagné en fluidité, en réactivité… et en qualité de concertation ! Car je veux croire qu’élus de la majorité départementale comme de l’opposition, au-delà des postures, nous partageons au moins une ambition commune pour l’aménagement des 160 ha confiés à l’EPADESA : constructions en HQE voire à énergie positive, mixité entre grandes entreprises et immeubles d’habitation, sociaux comme résidentiels, renforcement des réseaux de transports, création de circulations douces, aménagements culturels et sportifs, développement d’activités commerciales, respect des éco systèmes locaux…

Mais, demain, nos choix stratégiques devront porter sur des options plus lourdes encore : Il suffit de se référer aux différents exemples mondiaux de places de marché du réseau international des quartiers d’affaires pour constater en effet que celles qui émergent durablement se structurent en « clusters » mêlant à la fois des entreprises à vocation mondiale constituant des pôles d’ingénierie et d’expertise financière, mais aussi :

- des entreprises de transformation et de services,
- des pépinières d’entreprises et des start-up,
- des initiatives emblématiques en matière d’innovation technologique, urbaine et architecturale…
- des réseaux d’établissements délivrant des formations supérieures initiales et continues,
- des structures de recherche fondamentale et appliquée, des incubateurs d’entreprises,
- des formes diversifiées de logement résidentiel, social et étudiant en accession à la propriété…
La fusion des deux établissements publics a permis de transférer à l’EPADESA leur nature d’opération d’intérêt national. Mais cette nouvelle étape de l’aménagement de nos territoires s’inscrit dans une perspective alternative : celle du développement durable et de la responsabilité sociale et environnementale des acteurs institutionnels, économiques et sociaux. Ensemble, nous devons penser l’avenir de ce poumon économique de la France dans une perspective de réconciliation entre l’Homme, l’entreprise et l’environnement. Plus qu’hier, nous avons besoin d’instances de concertation décloisonnées, ouvertes au débat contradictoire et investies d’un pouvoir de coordination – et de décision – susceptible de réussir l’alchimie entre exigences macro économiques, nécessités écologiques et attentes des populations.
Jean Sarkozy

Bien à vous,
Morgane BRAVO

mercredi 26 janvier 2011

*Communiqué de presse de Roger Karoutchi : Les transports en commun de la Région...*‏

Roger KAROUTCHI, Ancien Ministre, Président de la Commission des Finances du Conseil Régional d’Ile-de-France, considère, après les différentes expertises qu’il faut faire évoluer le système tarifaire en Ile-de-France avec l’établissement de deux cartes : une « Cœur d’Agglo » regroupant les zones 1-2-3  qui pourrait au 1er Juillet 2012 être aux alentours de 65 euros, et une carte « Ile-de-France », regroupant toutes les zones, qui serait aux alentours de 78 euros.
Cette évolution qui simplifierait la carte tarifaire, éviterait également une augmentation du coût pour les usagers alors qu’ils protestent contre la « galère des transports ». On irait alors vers la création d’une seule zone pour toute la région qui n’aurait de sens qu’après la rénovation de l’ensemble du réseau existant. En effet, la carte unique attirera entre 10 et 15% d’usagers supplémentaires, ce que le réseau ne peut assumer aujourd’hui.
La Région devra alors consacrer plus de moyens pour les transports publics et en faire son absolue priorité, en réduisant les dépenses de fonctionnement superflues ou le saupoudrage dans de multiples activités sur lesquelles il n’y a pas de véritable compétence régionale, ce qui permettrait d’avoir un tarif unique acceptable pour tous.
Conseil Régional d’ile-de-france

mardi 25 janvier 2011

*La cote de Suresnes à la hausse...*


RUGBY, FÉDÉRALE 1, POULE 1/SURESNES - ANNECY 12-8



C’est une première pour Suresnes. En empochant son deuxième succès de la saison, hier contre Annecy (12-8), le promu a laissé la lanterne rouge à Cergy-Pontoise qui avait été sa victime le week-end précédent. De plus, il revient à six points de son adversaire du jour et premier non-relégable. « Nous ne sommes pas morts », pouvait-on entendre hier sur le mont Valérien où les hommes du président Hillairaud ont su entretenir l’espoir du maintien. 
« Ne plus être dernier est anecdotique, tempère l’entraîneur Dominique . L’important est d’enchaîner une seconde victoire. On est soulagé, car on s’est fait peur. »
Les barbelés posés
Efficaces durant plus d’une période grâce à la botte de leur arrière Laurent Caïssa (12-0, 42e), les Suresnois ont ensuite dû poser des barbelés pour endiguer les assauts de leurs opposants directs pour le maintien. Ces derniers ont trouvé tout de même la faille sur un coup de force du pack (12-8, 69e), avant d’imposer dix dernières minutes difficiles à leurs hôtes. D’autant que les Suresnois manquent l’occasion de se mettre à l’abri sur deux pénalités aux 22 m ratées de Caïssa (75e, 80e). « On n’a pas livré un rugby captivant, admet Dominique 
. Nous avons mal fait les choses simples. Il faut être plus mûr. Mais l’équipe a répondu en défense. » C’est indéniable, Suresnes progresse. Mais le plus dur reste encore à faire.

Le Parisien

Bien à vous,
Morgane BRAVO

*2011 : ANNÉE DU MEXIQUE EN FRANCE...2011 : AÑO DE MÉXICO EN FRANCIA*

2011 sera l’Année du Mexique en France. Entre février et décembre sera mis en place un programme de plus de 250 manifestations structurées autour de six grands axes: culture et arts, économie, coopération, développement durable, tourisme et sport.Les festivités permettront de découvrir les diverses facettes de ce pays au riche passé qui possède un précieux héritage historique et un important patrimoine culturel et touristique.
Ces activités, dont le programme définitif sera connu en février, vous inviteront à retrouver les couleurs, l’art, les images et les saveurs associées au Mexique et à aller au-delà des stéréotypes. Ce sera aussi l’occasion de voir le Mexique comme un acteur politique et économique mondial.
La programmation devrait être composée de 155 événements culturels, 16 économiques, 69 de coopération, 15 gastronomiques et au moins 3 sportifs. En matière d’arts visuels, plus de 50 expositions de photographie, de sculpture et de patrimoine sont prévues. Des concerts d’opéra, de musique traditionnelle et de musique classique seront organisés. Le Mexique participera en outre à 20 manifestations cinématographiques, ce qui constituera une excellente occasion de découvrir l’énorme créativité de la production mexicaine. Par ailleurs, plus de 50 écrivains sont attendus.
En matière économique, l’Année du Mexique en France permettra de présenter le Mexique comme un important partenaire commercial pour la France, de renforcer les exportations de produits et de services, de promouvoir l’internationalisation des entreprises mexicaines et de découvrir le Mexique comme une destination attractive pour les investissements français. Les secteurs comme l’agroalimentaire, l’aéronautique et les technologies de l’information devraient ainsi être mis à l’honneur.
Le Mexique sera donc célébré tout au long de cette année à Paris, mais également dans les principales villes françaises.

2011 será el Año de México en Francia. Entre los meses de febrero y diciembre se pondrá en marcha un programa que contará con más de 250 eventos, mismos que estarán estructurados en seis grandes ejes: cultural y artístico, económico, de cooperación, desarrollo sustentable, turístico y deportivo.Dichas actividades permitirán poner al día la imagen de México ante la opinión pública francesa, superar los estereotipos, presentar a una nación inscrita en irreversibles procesos de modernización así como reforzar la noción de nuestro país como un importante actor económico y político a nivel mundial.
La programación que será anunciada oficialmente a principios del próximo mes de febrero incluye 155 eventos culturales, 16 económicos, 69 de cooperación, 15 gastronómicos y al menos tres deportivos.
Es importante destacar que México tendrá una importante presencia en París y las principales ciudades francesas, en donde los museos y recintos culturales abrirán sus puertas a las diversas expresiones artísticas de nuestro país. En materia de artes visuales, se llevarán a cabo más de 50 exposiciones de fotografía, escultura y patrimoniales. De este total, seis son exposiciones patrimoniales.
En torno a las artes escénicas, se celebrarán 37 eventos musicales, entre los que se encuentran recitales de ópera, música tradicional y música clásica. Por otro lado, México estará presente en más de 20 manifestaciones cinematográficas, lo que representará una excelente ocasión para dar a conocer la enorme creatividad de la producción de nuestro país. Asimismo, más de 50 escritores participarán en distintos foros literarios que se llevarán a cabo en diferentes puntos de Francia.
En materia económica, el Año de México en Francia servirá para promover a México como un importante socio de negocios para Francia, impulsar la agenda económica de ambos países, fortalecer las exportaciones de productos y servicios, promover la internacionalización de las empresas mexicanas y destacar a México como un atractivo destino para la inversión francesa. Los eventos de carácter económico que serán organizados en 2011 abarcan importantes sectores como el agroalimentario, el aeronáutico y el de las tecnologías de la información.
El Año de México en Francia fue propuesto por el presidente Nicolás Sarkozy durante su visita a México en marzo de 2009, acordado con el presidente Felipe Calderón Hinojosa y suscrito en una declaración de intención firmada por la Secretaría de Relaciones Exteriores, el Ministerio francés de Asuntos Exteriores y Europeos, el Consejo Nacional para la Cultura y las Artes y el Ministerio francés de Cultura y Comunicación. Desde entonces, un equipo de trabajo conformado por diversas instituciones de ambas naciones se ha dado a la tarea de reunir esfuerzos para conformar el programa de actividades que habrá de desarrollarse en 2011.
Para lograr estos objetivos se ha requerido de mucha creatividad y enfoque. Es por eso que, como coordinadores del evento, Culturesfrance y ProMéxico, con la participación activa de la Embajada de México en Francia, se han comprometido a trabajar para que cada una de las actividades programadas se lleve a cabo de forma precisa y exitosa.

*Année du Mexique en France: Calendrier ...*

Bien à vous,
Morgane BRAVO
*Franco-Mexicaine : Expérience diplomatique...*

lundi 24 janvier 2011

*Réception aux nouveaux Suresnois...*


La traditionnelle cérémonie d'accueil des nouveaux habitants a eu lieu le 24 janvier 2011,
à la
 Salle des fêtes de la ville, à 19h
2, rue Carnot

Bienvenue à Suresnes !
 Quelques 2000 familles nouvelles s'installent chaque année à Suresnes.
L’équipe municipale prête une attention toute particulière à l’accueil des nouveaux arrivants sur la commune et organise une cérémonie d’accueil au mois de janvier.

Documentations sur la Ville de Suresnes

***************

*BREF APERCU : Galette des rois de la 4ème Circonscription des Hauts de Seine : NANTERRE - SURESNES*  

http://monsuresnes.blogspot.com/2011/01/galette-des-rois-de-la-4eme.html 


Bien à vous,
Morgane BRAVO

samedi 22 janvier 2011

*BREF APERCU : Galette des rois de la 4ème Circonscription des Hauts de Seine : NANTERRE - SURESNES*

La Galette des rois de la 4ème Circonscription des Hauts de Seine : NANTERRE - SURESNES
a eu lieu le 20 Janvier 2011 à 20h00
au Centre des Landes à Suresnes

En présence du Maire de Suresnes,  M. Christian DUPUY,  Délégué de Circonscription et des élus.

*Photos : Copyright ©Morgane BRAVO*
 
M. Christian DUPUY
Maire de Suresnes
Vice-président du Conseil Général des Hauts-de-Seine
Président de la Communauté d'Agglomération du Mont-Valérien
Conseiller d'Etat


 Mme.  Gunilla WESTERBERG DUPUY, Conseiller délégué aux Relations Presse et Média, Jumelage, Egalité des Chances. Suresnes




*Excellente galette...!*

*Roger KAROUTCHI :GALETTE DES ROIS «UMP NANTERRE 2011»* 

http://amisrogerkaroutchi.blogspot.com/2011/01/blog-post.html 


Bien à vous,
Morgane BRAVO

*BREF APERCU : Colloque « Un an après la disparition de Philippe Séguin »*

*Photos : Copyright ©Morgane BRAVO*
 
*Colloque :
Un an après la disparition de Philippe Séguin...

François FILLON
Premier Ministre
et Bernard ACCOYER
Président de l’Assemblée Nationale
ont organisé
le vendredi 7 Janvier 2011
un Colloque

PHILIPPE SEGUIN
La politique : « Une affaire de volonté » 

à l’hôtel de Lassy
Présidence de l’Assemblée Nationale

*BREF APERCU*
Un an, jour pour jour, après la disparition de Philippe Séguin, François Fillon et Bernard Accoyer ont décidé de concert de lui rendre hommage. Ils ont choisi d’évoquer sa personnalité, ses idées, son parcours, non dans l’esprit d’une commémoration, mais pour mettre en perspective l’actualité de sa pensée et de son action.
Le colloque avait pour ambition d’engager un débat ouvert, contradictoire. De nombreux proches et anciens collaborateurs de Philippe Séguin y ont participé et ont témoigné de leur compagnonnage, Roger Karoutchi... D’autres personnalités, aux trajectoires intellectuelles différentes, telles Marcel Gauchet, Hubert Védrine, Olivier Mongin, ont apporté leur éclairage.
Les tables rondes ont été animées par Claude Askolovitch, éditorialiste à Europe1, Christophe Barbier, directeur de la rédaction de L’Express, et Carole Barjon, rédactrice en chef adjointe du Nouvel Observateur.

*Plus de 700 personnes ont participé à l’anniversaire de la disparition de l’ex-premier président de la Cour des comptes.

Roger KAROUTCHI, Ambassadeur de France auprès de l’OCDE.

M. Bernard ACCOYER, Président de l’Assemblée Nationale & Morgane BRAVO.

LA  SUITE :
*BREF APERCU : Colloque « Un an après la disparition de Philippe Séguin »*

*BREF APERCU : Exposition de photographies consacrée à Philippe Séguin... 
Bien à vous,
Morgane BRAVO

mercredi 19 janvier 2011

*Les Franciliens invités à une journée de formation aux défibrillateurs...*

A l'occasion de l'installation de huit nouveaux défibrillateurs, la ville de Suresnes (Hauts-de-Seine) organise, le 22 janvier prochain, une journée de formation gratuite à ces appareils destinés à sauver des vies. Animée par des médecins et des bénévoles de la Croix-Rouge, cette séance de formation donnera la possibilité aux Franciliens d'apprendre à utiliser des défibrillateurs semi-automatiques et de découvrir les gestes à adopter en cas d'accidents.

Grâce à cette journée de formation, la Croix-Rouge souhaite faire connaître au plus grand nombre l'utilisation des défibrillateurs semi-automatiques. Les particuliers pourront ainsi découvrir comment installer ce type d'appareils capables de réaliser un diagnostic et de déclencher la défibrillation si nécessaire.
Un atelier spécifique sera également proposé pour permettre aux plus jeunes d'apprendre à utiliser un défibrillateur de manière ludique.

Informations pratiques :
Formation gratuite aux défibrillateurs
Samedi 22 janvier 2011
De 15h à 18h
Salle des Fêtes
2, rue Carnot
92150 Suresnes

Le Parisien
Bien à vous,
Morgane BRAVO

*ROGER KAROUTCHI ETAIT L'INVITE DU NOUVEAU JOURNAL SUR DIRECT 8...*

mardi 18 janvier 2011

*ROGER KAROUTCHI A LA CEREMONIE DES VOEUX A SURESNES...*

Roger Karoutchi
était présent à la cérémonie des Voeux à Suresnes, le 17 janvier 2011. 
   



Bien à vous,

Morgane BRAVO

mardi 11 janvier 2011

*Nos Collectivités, Nos Concitoyens et la Démocratie..Roger KAROUTCHI*


A la fin du mois de décembre, la Région Ile-de-France a adopté son nouveau budget.
J’ai naturellement voté contre ce budget, qui réduit d’environ 5% les dépenses d’investissement et augmente encore de 1% un budget de fonctionnement dont j’ai déjà maintes fois dénoncé les excès (saupoudrage associatif, dépenses de communication, interventions de la région dans des domaines très éloignés de ses compétences...)
L’exécutif de gauche s’était engagé à réduire l’emprunt par rapport à 2010. Il n’en est rien, l’emprunt reste à 900 millions d’euros en 2011 (soit 3 fois la moyenne de 2004-2006), et la dette de la région aura doublé en 5 ans !! Bonjour les remboursements à venir...
En baissant les crédits d’investissement pour les lycées, l’apprentissage, l’environnement, en ayant des politiques économiques méfiantes envers les entreprises et donc éloignées de la création d’emplois, nous n’allons pas dans la bonne direction.
En revanche, le gouvernement a décidé, et fait délibérer par le Parlement, des ressources nouvelles pour les transports publics en Ile-de-France. En tant que Président de la Commission des Finances, j’ai obtenu l’accord du Président HUCHON pour qu’un collectif budgétaire soit voté des le début 2011 qui pourrait consacrer 100 à 200 millions d’euros par an supplémentaires pour les transports, notamment pour la rénovation des lignes B et C du RER, le matériel roulant de la ligne A du RER, l’amélioration (enfin) de la ligne 13 du métro, et le renforcement des dessertes en bus.
Lors de la session budgétaire, un vif incident m’a opposé à l’exécutif à propos de la « critérisation » des aides de la région aux collectivités (en matière de contrats régionaux, d’aménagement, d’environnement, de logement, d’équipements culturels...). En effet, l’exécutif envisage d’écarter des contributions régionales des villes n’ayant pas assez de logements sociaux, celles ayant une capacité fiscale supérieure à la moyenne, celles ne faisant pas assez d’efforts environnementaux... Bref, cette critérisation vise à écarter l’ouest de l’Ile-de-France de toute subvention de la Région !
En quoi les citoyens des Hauts-de-Seine, qui paient leurs impôts, n’auraient pas le droit à un minimum de retour de leur collectivité régionale pour améliorer leur vie quotidienne ?
Je ne suis pas opposé à une meilleure péréquation entre les territoires, mais il n’y a aucune raison de ne pas traiter correctement tous les citoyens des Hauts-de-Seine qui eux aussi ont des problèmes de cadre de vie, de logement, de transports, d’emplois. Je vous proposerai très vite des actions pour que les habitants des Hauts-de-Seine ne soient pas les victimes d’une politique injuste et discriminatoire.
L’égalité des citoyens, c’est aussi cela démocratie...
Roger KAROUTCHI
Bien à vous,
Morgane BRAVO

*ROGER KAROUTCHI...92 : BONNE ANNEE 2011*

Poursuivre l’effort National...

Dans ses vœux du 31 décembre, Nicolas SARKOZY a rappelé les efforts faits par la France depuis 3 ans face à la crise financière et économique mondiale.
Il a aussi affirmé que 2011 devait être une année utile pour poursuivre les réformes (dépendance, fiscalité, logement...) dont notre pays a besoin.

Tous les jours, nous apprenons de mauvaises nouvelles pour la vie des gens en Irlande, en Grèce, en Espagne, en Belgique, au Royaume- Uni... Bien des Etats appliquent des politiques de rigueur et voient l’explosion des dettes souveraines ravager les systèmes économiques et sociaux.

La France a pris des mesures (réductions des déficits, réforme des retraites, non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, réduction des niches fiscales...) qui, certes ne sont pas faciles, mais qui permettent de maintenir un système de solidarité et de protection, tout en se préparant à profiter de la reprise économique encore trop hésitante.

Bien sûr, 2011 ne sera pas encore une année faste, mais le cap choisi qui consiste à réduire les dépenses de l’Etat, à sauver notre système de retraite, à préserver notre système de santé, à maintenir les filets sociaux, à favoriser la création d’emplois, est celui qui doit nous préparer à retrouver les voies de la croissance.

A cet effort de sauvegarde, tout le monde doit participer, les citoyens, les collectivités, l’Etat... Tous les responsables politiques doivent dépasser les égoïsmes et les clivages partisans pour permettre ce redressement, nécessaire pour tous les Français.

Dans mes fonctions, et dans celles que vous voudrez bien me confier, je m’emploierai avec détermination et conviction à réhabiliter l’intérêt général, la République, l’Idée France...

C’est un rêve... Faisons-le ensemble.
Roger KAROUTCHI
BONNE ANNEE 2011

Bien à vous,
Morgane BRAVO

samedi 1 janvier 2011

***Meilleurs voeux 2011***




***EXCELLENTE ANNEE 2011! HAPPY NEW YEAR, FELIZ AÑO NUEVO, GUTES JAHR, BUON ANNO, BOM ANO, DOBRY ROK...***

Bien à vous,
Morgane BRAVO