*Commémoration de l'Appel du 18 Juin 1940...*

*Commémoration de l'Appel du 18 Juin 1940...*
Crédit Photo ©Morgane BRAVO. 2010 Création du Blog par *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences politiques... En 2002 Candidate (Titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). « EDGERYDER » Conseil de l’Europe & Commission Européenne. « Euroblogger » UE, CoR, PE, EuroPcom. *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic expérience. Présidente et Fondatrice du Think Tank Europe-Mexique.

mercredi 2 février 2011

*La communauté d'agglomération du Mont-Valérien...*


Nanterre a rejoint la CAMV le 1er janvier 2011. Créée le 1er janvier 2009, elle était alors constituée des villes de Suresnes et de Rueil-Malmaison. Cet élargissement renforce le poids, l’identité et la cohérence de la CAMV puisque l’union des trois communes constitue désormais un territoire de plus de 3000 hectares, comptant 218 823 habitants soit 15 % de la population des Hauts-de-Seine, plaçant ainsi notre communauté d’agglomération parmi les grandes communautés d’agglomération d’Île-de-France.

Au commencement
Dans un souci permanent du service rendu à la population, Christian Dupuy et Patrick Ollier, maires respectifs de Suresnes et Rueil-Malmaison, ont d’abord décidé d’unir leur commune à l’issue d’une réflexion engagée depuis plusieurs années sur la création d’une intercommunalité avec des communes voisines comme Garches, Vaucresson, Saint-Cloud. Comme une évidence, Rueil-Malmaison et Suresnes se sont trouvées de nombreux points à la fois communs et complémentaires (mixité sociale, dynamisme économique, politique familiale, équipements communs, etc). La continuité territoriale assurée par le Mont-Valérien notamment, ainsi que la proximité des populations des deux communes qui se connaissent, les familles vivant de part et d’autre de la limite communale, soulignaient aussi l’évidence du rapprochement. Enfin, les deux villes partagent une même vision de l’intercommunalité et de leur projet de développement territorial.

Nanterre rejoint la communauté d'agglomération du Mont-Valérien
Des liens anciens unissent les 3 communes. Dès 2001, bien que de couleurs politiques différentes, Christian Dupuy, Jacques Baumel, puis Patrick Ollier, et Jacqueline Fraysse avaient évoqué une intercommunalité autour du Mont-Valérien. Si Nanterre s’est donnée le temps de la réflexion avant de rejoindre la CAMV, la commune s’est développée en maintenant une tradition ancienne de coopération intercommunale (eau, énergie, traitement des déchets). Ses élus savent donc combien il est pertinent et efficace de mettre en commun les moyens et compétences des uns et des autres. Aussi, à l'initiative de Patrick Jarry, le conseil municipal de la ville de Nanterre a voté à l'unanimité la décision de rejoindre la CAMV.

Au-delà de sa cohérence géographique, cette nouvelle intercommunalité permet ainsi de mieux faire valoir les intérêts, les valeurs et les attentes des Nanterriens, Rueillois et Suresnois dans les débats engagés sur l’aménagement et le développement de l’Ouest parisien.

Trois villes pour un même projet
La création de la communauté d’agglomération du Mont-Valérien est gage d’une meilleure attractivité économique, d’actions communes pour un meilleur service rendu à la population et d’économies d’échelle entraînant une maîtrise des coûts. Et ce, en prenant en compte l’intérêt général dans le respect de l’autonomie communale et des engagements politiques respectifs.

Si les trois villes connaissent des problématiques communes en termes de développement économique, aménagement urbain, transports ou encore politique de la ville, elles partagent aussi la même recherche de qualité et de solidarité dans les politiques publiques qu’elles mettent en œuvre.

Nanterre, Rueil-Malmaison et Suresnes ne disparaissent pas pour autant pour se dissoudre dans une nouvelle structure administrative. Mais elles se dotent d'outils leur permettant d’agir ensemble pour élargir l’offre de services, déjà proposée aux habitants des trois villes, sans générer de nouveaux coûts.

Dans cet espace de solidarité, la CAMV entend fédérer des initiatives publiques et privées, et développer de véritables synergies entre tous les acteurs concernés, en particulier pour un développement de l’économie et de l’emploi, le maintien des services et l’amélioration du cadre de vie, le renforcement de l’offre habitat et logement.

Aussi, dans la mise en œuvre de ses futurs projets, la CAMV souhaite développer l’exercice d’une véritable démocratie de proximité afin de poursuivre et d’améliorer encore le lien avec les habitants de chaque commune.



 Bien à vous,
Morgane BRAVO

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire